Saturday, 22 April 2017

Un baptême... par tradition?

Je suis présentement en visite chez mes parents pour la fin de semaine. J’ai passé énormément de temps dans la péninsule durant les dernières semaines mais ce n’était pas toujours pour passer du temps en famille alors cette visite est tout de même logique. D’autres auraient sélectionné la fin de semaine de Pâques pour faire un tour puisque j’aurais pu y passer plus de jours, mais j’avais VRAIMENT besoin de simplement rester à l’appartement et ne rien faire. Gros succès de ce côté d’ailleurs. J’avais l’excuse idéale dans mon sac si mes parents me demandaient pourquoi je ne les visitais pas : Le baptême de Charlotte est cette fin de semaine-ci et non durant Pâques.
Les Godins
Alors je suis ici, me préparant au baptême de la petite dernière. Déjà mieux que pour Marylou, baptême auquel je n’ai même pas assisté préférant être présente à l’AGA d’Improvisation NB – Matante indigne icite! J’en viens vraiment à me demander pourquoi cette célébration a même lieu. Ma sœur et moi, on n’est pas mal loin d’être pratiquante. Pour en avoir parlé à quelques reprises déjà, on s’entend toutes les deux pour dire que la religion catholique, comme bien d’autres, est en grande partie responsable pour le messed up monde dans lequel on vit. Je crois en fait qu’il doit être extrêmement difficile pour quelqu’un ayant suivi des études supérieures en histoire, et qui s’est beaucoup penché sur les périodes gréco-romaines et médiévales, d’être croyant. Alors vraiment, pourquoi est-ce que je suis ici aujourd’hui à me faire belle pour aller me pavaner dans une église?

Ma sœur et moi avons été élevées dans une maison catholique. On allait à la messe pas mal tous les dimanches, on était toutes deux enfants de chœur à un point ou un autre dans notre vie, on participait dans la chorale aussi. Je me souviens que je questionnais pourquoi mon père ne nous suivait pas. J’étais jalouse car j’aurais aimé aussi pouvoir rester et écouter la Formule 1 – mon obsession pour certains sports télévisés ne date pas d’hier héhé! Je faisais probablement partie des dernières classes qui recevaient la catéchèse à l’école. Je me souviens d’ailleurs d’une transition qui s’est fait lorsqu’on a interdit l’éducation religieuse dans les établissements scolaires. Pour respecter cette règle, on traversait le stationnement pour suivre les enseignements religieux à l’église, voisine de notre école. #Rebelle
Miss Charlotte
Sachant ceci, on pourrait croire que ma sœur a fait baptisé ses enfants par tradition. On l’a vécu alors c’est juste logique que ces enfants le vivent aussi. Pourtant, là n’est pas sa raison. Lorsqu’elle a fait baptiser Luka, j’étais avec elle pour suivre le « cours de baptême » puisque je suis sa marraine. Lorsque la question a été posé par l’instructrice, la réponse de ma sœur m’a surprise mais faisait du sens à mes yeux. Voici, de façon paraphraser - on parle quand même de presque 4 ans passé - ce qu’elle a répondu :

Je veux donner l’opportunité à mes enfants de connaître la religion dans laquelle leurs parents ont été élevé. Ce fut une partie assez importante de notre enfance et je crois que ça pu avoir un impact sur la personne que nous sommes devenus. Je leur offre la chance de suivre les sacrements de base puis, lorsqu’ils seront plus âgés, ils pourront choisir par eux-mêmes s’ils adhèrent à la religion catholique, à une autre religion, ou à aucune religion. Mais s’ils désirent un jour se marier à l’église, ils le pourront.
Marraine et son acolyte
Il est vrai que choisir la religion pour son enfant est quelque peu égoïste. Qui dit qu’il grandira avec la même vision du monde que ses parents. Les valeurs qu’une personne inculquera à ses enfants n’ont pas besoin d’être associée à une religion ou à une autre. Pas besoin d’être catholique, musulman ou bouddhiste pour transmettre l’importance d’aimer et d’aider son prochain, de partager, d’être honnête, d’être ouvert d’esprit et acceptant, etc. Je sais que ma sœur saura faire de ses enfants de bons êtres humains, peu importe où ils décideront de se situer sur le spectre religieux.
Baptême de Marylou - Les 4 générations
Je doute que ma sœur ait mis les pieds dans une église avec ses enfants depuis leur baptême, à part peut-être pour une célébration spéciale comme un mariage ou des funérailles. Je crois qu’elle les fait baptiser pour leur donner le choix, mais aussi pour plaire aux grand-parents et arrière-grands-parents. Si un jour j’ai moi-même des enfants, je ne sais pas si je leur ferai suivre une éducation religieuse. Je crois qu’il est intéressant de leur en parler, sans pour autant leur imposer le point de vue d’une religion ou d’une autre comme étant la vérité absolue. Ça va évidemment dépendre de mon conjoint aussi, mais ce sera sûrement une discussion qui s’avérera intéressante. Pour ça, faut au moins que je commence par me trouver un homme! En attendant, je vais profiter du temps passé avec la famille immédiate et élargie. Rien de mieux que des games de carte et de hockey pour ramener la famille ensemble!

Bonne fin de semaine à tous!
Shotgun Godin

Follow by Email