Tuesday, 21 March 2017

"Days grow longer and nights grow shorter..."

(Tsé quand tu cherches pour un titre pour ton blogpost pi tu te souviens de parole d'une chanson que tu adorais au secondaire et que tu tombes dans un loop d'écouter ces chansons qui te remplissent de nostalgie... Ben ça!

"Seasons are changing and waves are crashing and 
Stars are falling all for us
Days grow longer and nights grow shorter
I can show you I'll be the one"
Your Guardian Angel, The Red Jumpsuit Apparatus)

Le printemps est arrivé hier. Ben quelqu’un aurait dû le lui rappeler parce qu’il s’est trompé. Telle une personne ayant perdu notion du temps, il est arrivé dimanche, une journée à l’avance, avec un soleil tapant et une « chaleur » bienvenue - ça prend des guillemets ici parce que 6°C c’est loin d’être chaud mais ça fait changement des -25°C. Non sérieusement, toute encouragée par ce signe que le printemps était enfin des nôtres, j’ai osé me promener sans manteau à l'extérieur. J'ai pris la chance de ne porter qu'un jacket lorsque je suis sortie en soirée. J'étais même confortable vêtue de la sorte. Je croyais pouvoir accrocher mon manteau d'hiver… LOL! ERREUR!!
Nos saisons ne respectent plus les « limites » imposées par les astres. Ça devient presque mêlant de se fier aux équinoxes et aux solstices pour déterminer où on se trouve dans l’année. La neige commencent bien plus tard qu’elle en avait l’habitude. Ça veut aussi dire qu’elle reste plus longtemps. Le printemps ne dure pratiquement que 2-3 semaines : cette courte période de temps entre la dernière tombée de neige et la chaleur qui s’installe. Tu sais qu’on est mêlé en mautadit quand même la nature elle-même se trompe. Un exemple concret qui démontre le switch dans les périodes de température, ce sont les fameux Junebug. C’est rendu qu’ils sortent en début mai! NON MAIS LÂCHE MOI TRANQUILLE! Avant on avait au moins quelques semaines avec de belles températures mais pas de moustiques. Tough luck steur
Yark yark yark yark yarl! Stay away!!!
Cette année, je me devrai de rester alentour pendant l’été. Je me dois de sauver mes sous si je veux aller à Londres en octobre. J’espère sincèrement qu’on aura droit à de la belle température. Tout ce que je souhaite, c’est avoir un bel été me permettant de me rendre le plus souvent possible à la plage, de recharger mes batteries au soleil, de devenir juste un peu moins blême et d’avoir du bon temps entre amis. Je suis écœurée de passer mes soirées et mes weekends enfermées chez moi. C’est plaisant des films et des board games mais un bon livre sur le bord de la côte, prendre des break de lecture pour une petite saucette, alors ça c’est la grosse vie sale! Pi on peut tu ACTUALLY aller sur un bateau cette année? God ça me manque!

L’arrivée du printemps me pousse toujours à rêver à mon été. Faites que celui-ci puisse se comparer à l’été 2015!
Shotgun Godin

Follow by Email