Tuesday, 21 April 2015

Et si c'est la fin du monde...

Titre de blogue qui m’inspire beaucoup de choses en ce mardi matin. En fait, ce titre m’a été inspiré par l’actualité des médias sociaux. En ce temps-ci de l’année, je vois beaucoup de message de désespoir grandissant alors que des étudiants voient leur séance d’examen s’éterniser. D’autres messages démontrent la joie de gens qui ont (finalement) terminé leur degré universitaire. Je lis tout ça et ça me rappelle quand c’était mon tour de passer au travers de ma dernière année. Ça me fait revenir en 2012, alors qu’une grosse partie de ma vie prenait fin et que la menace de la fin du monde pesait sur la Terre (yeah right…) Trois ans déjà!!! Ça se peut tu!!!


2012 a été une année remplie de succès et de réussite de mon côté. Cette même année, j’ai célébré mon 23e anniversaire le 23 mars. C’est quand même une belle coïncidence que mon année chanceuse ait été célébré l’année de l’obtention de mon baccalauréat! Quand je pense à 2012, c’est sûr que je me souviens de mon dernier projet, de mon dernier examen et de ma remise des diplômes. J’ai eu d’autres moments marquants aussi comme l’annonce que ma sœur est enceinte, son mariage, mon premier long terme en enseignement, etc. Tout de même, quand je pense à 2012, je ne peux oublier un moment en particulier : Un moment qui m’a fait peur, m’a fait souffrir, qui m’a changé à jamais! Le 19 avril 2012, je subissais ma chirurgie au laser pour corriger ma vision. Je me suis toujours promis que j’irais de l’avant avec cette opération. J’avais frappé un mur à quelques reprises avant de pouvoir finalement prendre un rendez-vous officiel. J’étais trop jeune, un imprévu (une voiture qui lâche dans la cour d’un garage tsé) qui coûte cher, un timing impossible. Les raisons pourquoi le tout a tellement tardé sont nombreuses. 2012 était la bonne année pour le faire! Ce ne fut pas facile mais je suis passée au travers et je le ferai de nouveau si le besoin se présente.

2012 a été toute une année pour les Godin
Je me suis promise que je ne cacherais jamais rien à quiconque voudrait en savoir plus sur la procédure. Je ne cherche pas à décourager qui que ce soit, croyez-moi! Ça peut sonner harsh, mais c’est la vérité et ça en vaut la peine! Si vous êtes prêts, on peut y aller!

Tout d’abord, il faut passer à travers une panoplie de test pour savoir si oui ou non on est éligible. Ces tests sont offerts gratuitement et ce même si vous changez d’idée. On teste le degré de correction à apporter, la pression de ton œil, l’ouverture de ta pupille lorsqu’elle est dilatée au maximum, etc. Ces deux derniers points sont les plus étranges alors qu’on applique des gouttes dans ton œil : la première pour dilater la pupille, la deuxième pour geler. Pour prendre ta pression, on applique un outil de mesure de la grosseur d’une plume directement sur la surface de l’œil. C’est tellement étrange de voir ça se rapprocher puis de voir la surface de ton œil bombé vers l’intérieur mais de ne rien sentir du tout! Une fois tous les tests effectués, vous connaîtrez le verdict avant de rencontrer un comptable pour vous informer des coûts accompagnant votre opération. Les histoires de 490$/œil ne sont pas complètement fausse, mais plus personne ne paie ces montants car ce sont des procédures utilisant des technologies et techniques dépassées. On recommande à tous les clients l’opération wavefront custom qui est évidemment la plus dispendieuse mais aussi la technologie la plus développée et la plus sûre. Peu de gens refusent et je les comprends! C’est ta vision quand même, tu ne veux pas messer around avec ça! Mon verdict? Une belle somme de 4600$. C’est un peu plus élevé que la norme car ma vision est plus faible et mon œil plus complexe que leurs autres clients, mais en général ça tournerait quand même aux alentours de 4000$. Enfin, tu prends rendez-vous, on te remet une prescription de tous les produits médicinaux dont tu auras besoin avant et après l’opération (pad nettoyante toute la semaine avant l’opération, gouttes anti-inflammatoires, d’autres qui sont antibiotiques et finalement des gouttes lubrifiantes) et tu repars en t’assurant de porter des lunettes de soleil peu importe la température extérieur comme tes pupilles sont vulnérables. Avoir les yeux aussi noirs, ça fait presque peur!

Sans farce, ça avait l'air de ça!
Le jour-même de l’opération, j’étais TRÈS nerveuse! Tu as droit à un accompagnateur donc au moins il y a ça d’encourageant. (David a été exemplaire durant toute la journée d'ailleurs! Je n'aurais pu demandé mieux et je lui en serai à jamais reconnaissante!) À ton arrivée, une fois que tu es enregistré, on t’installe dans une salle d’attente. L’autre côté de la porte, c’est là que ça se passe! En attendant ton tour, on te prépare en assurant que les yeux soient bien nettoyés et en y plaçant les gouttes nécessaires. Petit surplus : on te donne aussi un calmant si tu le désires. Conseil d’ami : PRENDS-LE!!! Un homme qui vient de subir la chirurgie sort de la salle et ne dit rien. Sa femme (j’imagine) l’attend et l’aide à s’assoir. Elle me demande si j’ai accepté le calmant. Je lui réponds à l’affirmative, elle me dit que cet homme en avait pris deux mais qu’il aurait bien pu en prendre plus! On l’envoie voir un optométriste avant de lui donner son congé et c’est maintenant mon tour d’aller en salle d’opération. Mon niveau de stress était déjà élevé, cette femme n’a absolument pas aidé. Une fois entrée, l’accompagnateur peut aller dans une autre salle où il pourra suivre l’opération en direct.

*Désolé à l’avance à tous les cœurs sensibles parce que c’est maintenant que le vrai fun commence!*

On t’assoie sur une chaise allongé qui pivote entre deux immenses machines. On te couvre les deux yeux de façon individuelle et on t’explique comment le tout se déroulera. On te demande si tu es prêt et c’est parti! On découvre un œil à la fois pour tout d’abord en couper la surface. Pour s’assurer que ton œil ne bouge pas durant cette procédure, on applique une sorte de ventouse et pop out ton œil hors de son orbite. À ce moment précis, j’ai su ce que c’était que d’être RÉELLEMENT aveugle car tu perds la vision le temps qu’il est sorti. Un laser coupe la surface, on s’assure que le flap est bien formé, on remet l'oeil en place, on le recouvre et passe au deuxième. Si ça peut vous rassurer, la succion de l’œil hors de son orbite n’est pas douloureuse, c’est juste étrange. Ton œil est gelé après tout. C’est le cossin qu’ils utilisent pour tenir tes paupières ouvertes qui est écœurant! Ton œil est gelé, pas la peau tout autour de lui et c’est très inconfortable!

Une fois les deux flaps prêts, on fait pivoter la chaise sous le laser. Avant de commencer, on t’assure que l’odeur de brûlé que tu sentiras pendant l’opération ne provient pas de ton œil… Pas très rassurant right! Je n’étais pas convaincu mais j’ai fait ma recherche (quelques jours après quand j’ai eu droit de regarder un écran d’ordinateur de nouveau) et il s’agit en fait d’une réaction chimique. (Suivre ce lien si vous voulez en savoir plus: http://www.usaeyes.org/lasik/lasik-smell-burn.htm.) Normalement, leurs clients réguliers restent en moyenne 15-20 secondes sous le laser pour arriver à une correction parfaite. On m’avertit que ce ne sera pas le cas pour moi et que je devrai rester aussi immobile que possible durant toute la durée de l’opération. Pas de panique par contre, si tu bouges ton œil (parce que non, on ne le pop pas à ce moment-ci), le laser s’arrêtera automatiquement. On soulève le flap et me demande de fixer une lumière orangée que je ne vois pratiquement pas et ça commence. Alors que mon premier œil est sous le laser, dans la salle à côté où David suit la procédure, un chirurgien passe et s’arrête. Il lui dit « Elle devait avoir la vision très faible… ça prend du temps! » à quoi David lui a répondu « Sa vision était à -10.75 et elle doit rester sous le laser pour 40 secondes. » Le chirurgien siffle d’étonnement et continue sa routine.

Quarante secondes! Ça peut paraître court comme temps mais croyez-moi ça semblait être une éternité!! La chirurgienne qui me donnait des updates sur le temps restants n’aidait pas mal cause! En plus, l’odeur était vraiment dérangeante! Une fois le premier œil terminé, j’ai senti tous les muscles de mon corps se relâcher et un soupir échapper de mes lèvres. Ils procèdent à remettre le flap en place à l’aide d’eau et d’un pinceau, recouvre l’œil et prépare le deuxième. Si le premier était long, le deuxième était interminable car tu sais trop bien ce qui va suivre! Mes muscles étaient tellement crispés que j’ai eu de la douleur pour des semaines! On replace le flap et m’informe que le tout est un succès et qu’on va maintenant m’aider à retourner dans la salle d’attente.

Si j’entends encore une fois quelqu’un qui prétend que les gens disent « Je peux voir! » à la suite de l’opération, je le frappe! Personne n’a jamais pu avoir un tel discours parce que personne ne peut avoir réussi à volontairement ouvrir ses yeux suite à cette opération! L’inconfort est indescriptible! Un carré de sable dans les yeux n’est pas assez fort. Tes yeux coulent, tu as mal partout et TU REGRETTES! Avant de pouvoir partir, il te faut voir un optométriste qui s’assure que les flaps n’ont pas bougé et te met d’autres gouttes. Puis ton chauffeur a la permission de te ramener à la maison où on te demande de dormir pour quelque heures mais pas plus de trois ou quatre car tu dois manger à cause des calmants que tu as pris plus tôt. Je dis "ton chauffeur" car pas moyen de conduire après ce genre d’intervention. D’ailleurs, tu ne peux conduire pour les 3 prochains jours et on te recommande de ne pas conduire de nuit pour au moins une semaine. Une fois arrivée, David m’a collé les pads protectrices sur les yeux (on ne voudrait pas les frotter durant son sommeil) et je lui demande très peu gentiment de me sacrer la paix! Question que ce soit très claire dans votre esprit : JE REGRETTE TOUT!!!

Pour quelques jours tu dois te taper ça sur les yeux pour protéger les flaps. J'avais l'air d'une mouche!

Lorsqu’il me réveille au bout de trois heures, je me sens déjà BEAUCOUP mieux! Il retire mes pads, m’aident à appliquer mes gouttes et mes larmes de douleur se transforme rapidement en larmes de joie. Je n’en reviens pas! JE VOIS!!! Les seuls signent d’enflure se font sentir car j’ai l’impression d’avoir un voile devant les yeux, mais c’est tout! J’appelle mes parents pour les rassurer, je mets mes lunettes de soleil (parce que oui, tu dois les porter à l’intérieur et à l’extérieur pour quelques jours) et je vais manger. Je raconte mon expérience à ma belle-famille en omettant certains détails, on est autour de la table quand même! Les prochains jours sont plutôt pénibles. L'inconfort est moindre mais je ne peux pas conduire, ni lire, ni écouter la télé, ni utiliser un ordinateur, ni vraiment texter d’ailleurs. En plus j’ai un horaire très précis à suivre pour mes trois différentes sortes de gouttes! Heureusement, deux choses sont venues à mon secours : des audio books et la merveilleuse température! J’étais en train de lire un des livres de la série A song of ice and fire (Game of Thrones pour ceux qui ne le savent toujours pas) et je me le suis donc procurer en version audio afin de continuer à m’avancer dans celui-ci. Vous vous souviendrez aussi qu’en 2012, on a eu une vague de chaleur qui a frappé la province en fin avril. Il faisait 25-30° à l’extérieur alors je m’étendais au soleil avec mon MP3 et mes lunettes polarisées! Je me suis rapidement remise de l’opération et dès le lendemain, ma vision était presque parfaite! À mon rendez-vous de 3 jours, ma vision était enfin 20/20!

Quand je dis que tu deviens timer!
TL;DR – La chirurgie au laser, comme toute autre chirurgie dans le fond, est très dur sur une personne! C’est désagréable, stressant et inconfortable! Mais ça en vaut la peine!!! Trois ans et deux jours plus tard, je ne regrette toujours rien! Si vous considérez le faire, ne vous arrêtez pas sur les détails écœurant de cette description, pensez aux résultats! Le véritable inconfort dure quelques minutes voire quelques heures si vous n’arrivez pas à vous endormir rapidement et c’est tout! Je ne pourrai jamais assez recommander cette procédure qui a changé ma vie!

À la prochaine!
Shotgun Godin

No comments:

Post a Comment

Follow by Email