Friday, 19 February 2016

Développer l'autonomie

AVERTISSEMENT!!! Vous vous apprétez à lire un long blogpost rempli d'introspection et quelque peu répétitif avec ce qui a déjà été écrit dans le passé sur ce même blogue. Je voulais quand même mettre le tout à l'écrit...



J’ai mentionné rapidement dans mon post pré-départ pour Montréal comment j’étais fière et excitée à l’idée de partir seule en vacances. Ceux qui me suivent sur Twitter le savent encore plus. Faire des choses seules n’a jamais vraiment été un réflexe pour moi, alors il s’agit quand même de grands changements dans ma personne.
ALL BY MYSELF!!!
Depuis que je suis à l’école secondaire, je suis une personne qui a besoin de sortir régulièrement même si ce n’est qu’une tournée en ville, un film, un match de hockey interscolaire ou une soirée au bowling. Mes amies avaient tous ce même genre de personnalité donc c’était très facile pour moi de me trouver des gens pour m’accompagner. Arrivée à l’université, j’ai commencé tranquillement à perdre de vue mes amis de la PLM mais mon nouveau cercle social avait le même réflexe. Aujourd’hui, mes semaines sont remplies par mon emploi (heures régulières et overtime), l’impro, le cinéma, le gym (who am I kidding… j’y va pratiquement jamais) et toutes les autres sorties… Et je dors quand là-dedans? Haha ha aahhh aawww *pleure en position fœtale* Toutes ces choses, je les faisais, et les fais encore aujourd’hui en groupe.

Mon réflexe a toujours été de demandé aux autres s’ils sont intéressés à m’accompagner quelque part, jamais de le faire tout simplement par moi-même. C’est peut-être mon côté organisatrice qui ressort. Ou j’ai peut-être peur qu’on me reproche de ne pas avoir pensé à quelqu’un avant d’aller shopper ou whatever. C’est un peu des deux sûrement. Il y a aussi un tout autre élément qui entre en jeu et c’est la perception que j’avais de moi-même. Dans les dernières années, j’étais tellement peu à l’aise avec ma personne que je préférais être entourée de gens plutôt que de devoir m’endurer moi et mon attitude pessimiste et négative. Je ne me voyais pas comme quelqu’un qui avait une valeur par elle-même. Je me percevais comme un add-on item, ni plus ni moins. Pas la peine de chercher d’où me venait ma grande insécurité.
La volonté de ne « jamais » être seule a commencé à changer cet été. Je suis allée à la plage un certain 1er juillet avec un groupe d’amis et j’ai eu une épiphanie. Quand je suis dans un contexte comme celui-ci, plus rien n’existe. Je suis simplement bien! La plage, la mer, nager, l’air salin, le soleil sur ma peau. Who cares qui est avec moi! Je veux simplement profiter du moment avec moi, POUR moi! Pourquoi je ne peux donc pas penser de cette façon ailleurs ou en d’autres moments? Et là ça m’a vraiment frappé… Pourquoi?!?!?! J’ai lancé plusieurs invitations aux gens pour qu’ils m’accompagnent à la plage de juillet à septembre et plusieurs ont répondu. La différence c’est que je leur offrais pour eux, pour qu’ils puissent profiter de la plage aussi. S’ils avaient décidé de ne pas venir, j’y serais probablement allé quand même. Le processus était différent : Je décidais que je voulais aller à la plage et offrait à des gens de m’accompagner. Avant j’aurais demandé aux gens de venir avec moi et j’aurais décidé d’y aller s’il y avait assez d’intérêt.

La plage n’est pas la seule chose qui m’allume. La musique me transporte tout autant. En juillet dernier je suis allée à PEI pour voir Dallas Green en show à Charlottetown. J’ai décidé d’y aller seule surtout parce que c’était plus simple. De cette façon je pouvais dormir chez mon parrain sans trop déranger comparativement à si nous avions été 4 ou 5 personnes. J’ai passé pratiquement toute ma journée avec eux jusqu’au début du spectacle. J’étais seule dans une petite foule et je dois admettre que ça m’a plu. Ensuite, durant Riot Fest, j’ai annoncé haut et fort à mes accompagnateurs que j’allais aller voir certaines représentations qu’ils m’accompagnent ou non. Je me suis donc retrouvée perdue dans une foule monstre à écouter Weezer et le début du show d’Alexisonfire (jusqu’à ce qu’on me sorte du mosh pit) et j’ai aussi écouté une partie de Frank Turner par moi-même. C’était presque libérateur de me retrouver parmi des milliers d’étrangers. J’étais invisible mais pourtant je ne me suis jamais autant sentie présente et vivante.
Throwback... Friday?... (Well j'ai écrit ceci hier donc #TBT marche)
Ces expériences m’ont prouvé qu’il est possible pour moi de profiter de bons moments en étant complètement seule. Malgré tout, j’ai quand même GRANDEMENT hésité avant de me lancer dans une troisième aventure seule pour aller voir les Canadiens et Muse à Montréal. J'ai décidé d'arrêter de tourner autour du pot et je me suis lancée la tête première. Encore une fois, le sentiment d’accomplissement qui a accompagné ces sorties était tellement worth it!!! Je ne ressens plus d’hésitation maintenant. Je veux faire quelque chose, je le fais! Souvent je vais quand même voir si des gens souhaitent partager le moment avec moi, mais je n’attendrai plus vitam eternam pour leur réponse.
Dans le métro en route pour le best show ever!!!!
J’écris ceci car je m’en vais à un autre concert ce soir. Encore une fois seule. J’ignore s’il y aura quelqu’un que je connais au show de Frank Turner et pour être honnête, je m’en fous complètement! J’y vais seule et je vais m’enjoyer comme une folle! Je n’ai même jamais eu d’hésitation pour ce concert. Ça aide sûrement que j'ai présumé que la majorité de mes amis ne le connaissaient pas du tout et en plus que c’est à Moncton. La même chose s’est produite avec l’annonce du concert de City and Colour à Moncton en juillet. Aucune hésitation, j’ai mon billet et si d’autres personnes veulent venir, qu’il se procure un billet de leur côté. On pourra y aller ensemble comme il n’y a pas de siège, sauf que moi je vais être direct en avant héhé! Enfin, je sais que je vais à la CUI encore cette année. Beaucoup de monde hésite et s’il faut que j’y aille seule, well so be it!
Il la casse la glace lui avec son premier Canadian Tour!
Je veux continuer sur cette lancée. Je veux passer encore plus de temps à faire les choses que j’aime, seule ou non! C’est sûr qu’il ne s’agit encore que de plus « grands » événements. Maintenant il faut que j’apprenne à appliquer cette façon de penser aux autres parties de ma vie. Aller au cinéma par moi-même. Au restaurant. Au parc. Au Staples…CALISSE!! Au Chapters*** (What is wrong with me!??!!) Une step à la fois. Je suis de plus en plus à l’aise avec qui je suis et je sens que ça va venir. Je suis une personne à part entière, pas juste un add-on!!!


Qu’on se le dise : Shotgun Godin a une valeur. Qu’elle soit seule ou avec d’autres gens!

No comments:

Post a Comment

Follow by Email