Tuesday, 12 April 2016

Maintenant pour les vraies blessures

La semaine dernière, j’ai donné quelques exemples qui démontrent clairement que je suis maladroite et que j’ai tendance à manger des coups qui aurait pu facilement être évités. C’est bien beau tous ces petits bobos mais est-ce que j’ai vécu pire? DUH! J’ai eu deux blessures majeures dans ma vie malgré que j’aie eu comme résolution de me casser un membre pour plusieurs années consécutives. Tiens, pourquoi ne pas commencer par expliquer cette idée bizarre.

J’étais plutôt jeune quand ma sœur s’est cassé le pied dans un accident stupide incluant notre voisin, une course et une roche. Elle a dû porter un plâtre pour plusieurs semaines et avait des béquilles comme elle ne pouvait mettre de poids sur son pied. On l’aidait à transporter ses cahiers, elle se faisait servir et avait l’attention de tous qui voulait signer son plâtre, etc. Dans ma tête de petite fille de quoi, 7-8 ans, ça avait l’air super cool! Je voulais donc avoir cette attention-là moi aussi. Maudit que j’étais stupide et égocentrique… J’étais un enfant I guess! Je ne me suis jamais cassé un membre, mais il m’est arrivé deux événements qui m’ont permis de voler la vedette.
Non mais ça fait badass pi cool right?
Une corde à Tarzan dangereuse
Bien que je ne me sois jamais rien cassé, j’ai toujours été casse-cou. Quand j'étais plus jeune, il n’y a pas grand-chose qui me faisait peur, à part peut-être la chasse au coyote mais ça j’en ai déjà parlé. On avait décidé de se faire une corde à tarzan home-made parmi les arbres qui se trouvaient entre notre maison et celle des voisins. Pendant que les autres montaient la corde, je suis embarquer sur les pegs du BMX à Martin et on faisait le tour d’une maison à l’autre. Le terrain est bossu, le bicycle à planter nous envoyant Martin et moi dans les airs. J’ai un genou égratigné et j’entends mon père qui me crie après. Lorsque je le rejoins, il me répète comment je vais finir par me blesser comme du monde si je ne fais pas plus attention et que je faisais mieux de ne pas venir brayer dans ses bras quand ça arriverait. Ça commence bien une journée tout ça! Mais bon, pas la peine d’en faire un plat, la corde à Tarzan était maintenant prête. On a ben du fun. Je descends à plusieurs reprises la corde et tout va bien. Je ne suis pas la seule non plus alors vraiment, tout est safe, non? Non! Il n'y a rien de safe avec la pognée fait de métal mal coupé, mais on est des kids... Personne ne semble s'en faire!
C'est là ça c'était passé mais OMG!! ILS ONT COUPÉ LES ARBRES!!! :'-(
Super safe ça, amirite?
Voilà qu’une de mes amies m’encouragent à garder mes pieds le plus longtemps sur l’échelle pour que je puisse descendre la corde pratiquement à l’horizontal. Mais quelle bonne idée!!! Spoilers : Non, ce n’est pas une bonne idée!!! Je l’essaie donc et un de mes pieds restent pris dans l’échelle qui est clouée sur l’arbre, donc qui refuse de bouger. Je suis donc prise là, en suspension et je ne sais plus quoi faire, j’ai trop peur pour faire un mouvement que je pourrais regretter. Finalement, mon pied se libère mais mes mains lâchent prise en même temps et frotte le coin de la handlebar. Je tombe la tête sur une roche et je suis inconsciente pour quelques minutes. Lorsque je reviens, il y a du sang PARTOUT. Je me frotte la tête et ma voisine voit mon doigt et se met à crier. Uh ho! Mon petit doigt de la main gauche et ouvert et c’est de là que provient le sang. Je panique! Je refuse d’entrer malgré que ma tante qui est infirmière soit en visite. Je refuse de prouver à mon père qu’il a eu raison (stupid stubborn child!) Enfin, je n’ai plus vraiment le choix. Ma mère me conduit à l’urgence et je m’en sors sans avoir eu besoin de point de suture. De la « colle », un bandage et un clip pour maintenir mon doigt droit. Je m’en suis très bien sortie quand même!
La cicatrice telle qu'elle parait aujourd'hui.

Too hot... Hot damn!
                J’étais pas mal plus vieille lorsque mon deuxième accident m’ait arrivé. Ça faisait plus d’un an que je travaillais chez Tim Horton’s et je n’avais jamais eu de problèmes avec nos machines auparavant. Ça n’a pas su durer. 24 décembre 2008, je travaille à l’avant et comme nous n’avons plus de client, je veux aller donner un coup de main aux employés au drive thru. Erreur! Nous avons trois cafetières collés ensemble et, alors que je retire le filtre de celle à l’extrême droite qui avait fini de couler, le filtre de la cafetière du milieu est tombé déversant tout son contenu sur mes jambes. Je fige. Je ne sais pas trop ce qui se passe alors qu’une employée me prend par les épaules et m’emmène dans la salle de bain en arrière-boutique. Elle me dit de tout enlever en bas de la ceinture et s’applique à mouillé des linges avec de l’eau froide.
                Je retire mes pantalons, mes cuisses sont plaqués rouges. Je retire mes souliers et lorsque j’enlève mon bas gauche, il n’y a pas que le bas qui vient mais de la peau aussi. Ok… Pas de panique, c’est ok… Everything’s fineEt là ma boss cogne et j’ouvre, elle voit mon pied et panique! Ça y’est… Je panique moi aussi! Elle appelle mon père et dans un instant de panique n’arrive pas à se calmer et lui dit « Yvon, Isabelle s’est brûlée et elle ne s’est pas manqué. Tu dois venir la chercher. Je ne peux pas parler plus longtemps. » Wow… Mon père s’imaginait donc que j’étais défiguré ou quelque chose du genre. Il m’a vu et était pas mal plus relaxe, chose que je n’appréciais pas vraiment. Verdict : Brûlure au 2e degré profond. Qu’est-ce que ça veut dire? Deux niveaux de peau de parti et aussi la terminaison nerveuse. Je ne sentais donc plus rien dans cette région. La reconstruction des nerfs est la chose la plus douloureuse que j’ai vécue! Quand je pense que j’ai presque refusé de recevoir des pain killers. Je ne pouvais trop mettre de pression sur on pied donc je marchais avec une canne et comme nous étions en hiver et que mes bandages étaient trop épais, je devais porter une pantoufle recouvert de sacs en plastique. #Sexy Heureusement, la cicatrice ne parait presque plus, ça aurait été dommage pour porter des sandales et autres jolis souliers.
Faut vraiment le savoir qu'il y a une décoloration à cet endroit!
Voilà, c’était mes histoires de blessures. Depuis j’ai quelque peu peur des hauteurs et j’ai toujours manipulé de l’eau bouillante de façon un peu plus attentive. On a tous des petits traumatismes.
Shotgun Godin

No comments:

Post a Comment

Follow by Email