Friday, 17 June 2016

Bling Bling!!

Je vis un grand dilemme. J’adore le principe d’agencer des accessoires avec mes vêtements. Des foulards, ceintures, bijoux et même le maquillage sont toute sorte de façon de transformer un ensemble simple en un look plus intéressant et complet. « Quel est donc ton dilemme Shotgun? », vous demandez-vous en ce moment, envahi par un fort sentiment d’anticipation. Eh bien, voyez-vous chers.ères lecteurs.rices, j’ai un fâcheux problème. Je suis tellement attachée à mes bijoux que je déteste m’en séparer. Ils ont tous une raison d’être, ont tous une histoire et, pour être honnête, je me sens presque nue lorsque je ne les porte pas. Ils font, en quelque sorte, partis de moi maintenant.

-          Collier / pendentif
Le kit de bijoux auquel je tiens le plus est sans contredit mon collier. J’ai reçu la chaîne comme cadeau de fête il y a de cela bien des années mais elle n’était pas accompagnée d’un pendentif. Quelques années plus tard, mes parents ont visité un de leur ami, Stéphane, qui vit aux Bermudes. À titre de souvenir, ils ont ramené des boucles d’oreilles à l’effigie du Bermuda Longtail (ou White-tailed tropicbird), l’oiseau emblématique de l’île. Je me suis servi d’un des bijoux comme pendentif tout le long de mon secondaire. Comme il ne s’agissait pas de vrai or, il est rapidement déteindu mais je le portais fièrement quand même. Avant de prendre ms photos de graduation, j’ai finalement changé pour le deuxième oiseau afin qu’ils soient comme neuf. C’est vraiment à ce moment que mes parents ont compris que j’y étais vraiment attaché. Ils ont contacté Stéphane et, deux mois plus tard, mes parents m’ont offert un nouveau pendentif pour Noël. Le même oiseau, mais cette fois-ci en or 14k et fait à la main sur demande. Je le porte depuis ce jour.
Pourquoi je l’aime tant? Ce pendentif représente pour moi le premier voyage que mes parents ont fait ensemble. C’est ce voyage qui a donné la piqure à ma mère et depuis ils en font au moins un par an. En plus, j’ai toujours aimé des oiseaux en général. Je suis envieuse, j’aimerais pouvoir avoir leur liberté, pouvoir voler où bon me semble. Ce bijou me rappelle que mon amour pour l’aventure me vient de me parents et que celui-ci me permet de vivre cette liberté qui m’est si chère! Chaque voyage est comme un envol… Oui je sais, je suis quétaine!

-          Boucle d’oreilles
Tiens en parlant de voyage, je vais parler de mes boucles d’oreilles. C’était le seul bijou qu’il manquait à ma collection avant de partir dans mon premier vrai voyage l’année dernière quand je suis allée en Jamaïque. Je m’étais dit que ce serait une bonne façon de me trouver des anneaux que je voudrais porter en tout temps. Je me suis procurée ces boucles dans un petit centre d’achat pas trop loin de notre resort. J’avais une idée de ce que je voulais et celles-ci rentrait totalement dans la description. En plus, c’est comme si j’en avais deux paires puisque d’un côté elles sont faites d’or jaune et de l’autre d’or blanc.

-          Bagues (x3)
J’ai trois bagues que je portais en tout temps… Malheureusement, au moment d’écrire ces lignes, deux de ces bagues sont brisées. Je vais voir si ça vaut la peine de les réparer. J’espère que ce ne soit pas irréversible.

La première est tout petite puisque je l’ai reçu à ma première communion. Imaginez-vous donc que ça fait 18 ans que je l’ai! Elle arbore l’aigue-marine, ma pierre de naissance. Je sais que ce n’est pas le premier bijou que j’ai reçu mais c’est celui dont je me souviens le mieux de ma jeunesse et le seul que j’ai gardé pour si longtemps. Celle-ci est cassée car le métal est tellement malléable qu’elle a toujours été quelque peu déformée. En ce moment, comme vous le voyez ci-dessous, l’anneau comme tel est fendu. Ça se répare définitivement.
La deuxième, je l’ai reçu à ma confirmation et donc je la possède depuis 15 ans. Ça sonne comme si je suis quelqu’un de croyante mais dans le fond, ça n’a rien à voir. Avec ses 6 petits zircons et l’aigue-marine en plein centre, elle était pas mal plus imposante que la première que j’ai reçue. Je l’ai toujours trouvé belle, féminine, délicate. Je ne savais pas vraiment à quel point elle était délicate par contre. La semaine dernière, j’ai perdu la pierre centrale de ma bague. J’ignore si ça vaut la peine d’en faire mettre une autre. Il faudra que je fasse de la recherche.
La troisième et la dernière, c’est une trouvaille plutôt extraordinaire que mon père a fait dans une Pawn Shop de Moncton. Il n’y a rien de surprenant à entendre parler d’un bijou arborant le logo d’un équipe sportive, je dois l’admettre. Mais celle-ci est tellement petite et féminine, je n’en avais encore jamais vu comme celle-là auparavant. Je l’adore! Je l’ai reçu à ma deuxième année universitaire pour Noël, ça fait donc 7 ans que je la porte tous les jours. J’en ai fait des envieuses avec celle-ci!
J’avais aussi deux bracelets mais ceux-ci n’ont pas vraiment de grande valeur sentimentale. J’ai perdu le premier lors de mon voyage cet hiver à Montréal et le deuxième s’est cassé il y a de cela quelques temps. Je commence à me demander si je ne suis pas un peu trop dur sur mes bijoux! Un dernier bijou que je porte est une bague de graduation cheap que je me suis fait faire à titre de test. Le concept est simple: C'est une couple ring sur lesquels normalement on verrait deux noms et la pierre de naissance des deux personnes. Dans ce cas-ci j'ai PLM 07 et UdeM 12 d'écrit avec les deux pierres représentants les couleurs des deux écoles: le bleu et or. J’aime le style et la bague me va bien donc, éventuellement, j’investirai dans ce même bijou mais en or et avec les vrais pierres. Comme vous pouvez le constater, les couleurs des fausses pierres laissent à désirer!
Et vous? Vous avez des bijoux qui vous sont chers?
Shotgun Godin

No comments:

Post a Comment

Follow by Email