Monday, 28 November 2016

L'esprit des fêtes se fait timide

Je suis de ce genre de personne pour qui ça en prend un peu plus pour me dans l’esprit des fêtes. Je ne suis pas une fan de musique de Noël, en fait c’est plus que je m’écœure vite de ces chansons. Selon les années, mon niveau d’excitation en prévision des fêtes varie. Cette année, ça m’aura pris la parade annuelle à Moncton et un première tombée de neige pour que je commence à réaliser que décembre arrive. Y’est pas trop tôt!
Normalement, je commence à être plus dans la mood pour le temps des fêtes après le Jour du souvenir. Cette année a été dure sur pas mal tout le monde alors ça doit expliquer mon manque d’enthousiasme généralisé. J’ai perdu notion du temps aux alentours du mois de mai je dirais, quand mon horaire au travail ne me permettait plus de conserver ma routine habituelle. J’ai encore de la difficulté à croire qu’on est en fin novembre… Cette année a été pénible et longue mais aussi étrangement courte. Je n’ai pas vu mon été passé. Je me sens comme si j’ai à peine eu la chance d’en profiter. C’est bien la preuve que la notion de temps est relative à chaque personne.
Aller voir la parade de Noël est une tradition à laquelle je ne participe que depuis deux ans. Saurait dû être trois en fait mais j’ai eu des empêchements surprises la première année. Nous allons assister à la parade et aussitôt celle-ci terminée, nous entrons nous réchauffer avec un bon repas mexicain au Mexicali Rosas. Parce que qu’est-ce qui dit plus temps des fêtes que des tacos et de la sangria après une parade de Noël en novembre…? Rien! Voilà la réponse que vous cherchiez. Maintenant avec les premiers quelques centimètres de neige qui se sont accumulés au sol hier, ça commence à avoir l’air un peu plus d’un hiver typiquement canadien.

Le mois de décembre cette année sera marqué pour moi d’un nombre impressionnant de congé. Peu de temps au bureau donc plus de temps pour moi. J’espère que ça me permettra de me reposer, de me détendre et de mettre de côté les affronts que nous a imposés 2016. Le 31 décembre n’arrivera jamais assez tôt pour plusieurs personnes. Est-ce que cette envie pressante de passé au travers des derniers instants de cette année merdique va me pousser à être plus dans l’esprit des fêtes ou moins? Ça on le saura tous en même temps dans quelques semaines.

Snowgun Godin

No comments:

Post a Comment

Follow by Email