Saturday, 20 May 2017

Ma job me fait faire toute sorte de choses...

Depuis que j’ai eu mon emploi en 2015, j’ai appris beaucoup sur la façon que fonctionne les services aux résidents. Émettre un permis de construction, créer des plans d’aménagement, la collecte des déchets… tous ces services semblent simple pour nos citoyens et c’est tant mieux pour eux. La réalité c’est que tout est calculé quand vient le temps de se servir des fonds publics! Qui aurait cru que le simple maniement et l’élimination des déchets pouvaient être si complexe? Pas moi en tout cas et j’avais tort! Il aura fallu que j’apprenne rapidement sur le tas. L’avantage, c’est que ça me permet aussi de vivre de toutes nouvelles expériences!
L’une des premières nouveautés que mon emploi m’a demandé de faire, c’est la rédaction de demandes de financement. Mon employeur était bien trop débordé par un imprévu qui pourrait mener à des procédures légales. Il a décidé de m’offrir une confiance aveugle puisque je n’avais jamais rédigé de telle formule auparavant. Pas juste ça, mais en plus la date limite pour soumettre la demande était la semaine suivante. Quand je dis qu’il a fallu que j’apprenne sur le tas. Contente que j’aie reçu le financement demandé sans conditions!

Quelque chose que je n’aurais jamais cru faire de mon vivant, c’est visiter des sites d’enfouissement (ce que les gens appellent généralement une « dump ») à travers l’Atlantique. J’ai aussi rapidement appris que tu ne parles pas de décharge ou de dump avec les gens du milieu !!! On est bien loin de l’époque à laquelle on mettait tout dans un trou et laissait la nature faire le travail pour nous sans trop penser aux conséquences. Les sites d’enfouissement sanitaires sont supervisés à l’année longue, coûtent des sommes exorbitantes pour être rendu sécuritaire pour l’environnement et doivent suivre de nombreuses réglementations qui ne peuvent être contenu que dans un document imposant. C’est d’ailleurs très impressionnant de voir de près comment ces installations sont opérées.
Je vous ai déjà parlé de mon tout premier voyage d’affaire à l’automne 2015 à la ville de Québec. Depuis je me suis promenée un peu partout à travers la province, je suis allée en Nouvelle-Écosse pour le Canadian Waste Symposium, des conférences d’une pleine semaine. Je risque fortement d’y retourner l’année prochaine, dans la province du Québec cette fois. Ces déplacements, je les effectue en voiture ou en avion lorsque la distance le requiert. Je connais le comté de Kent comme le fond de ma poche à force d’avoir visiter chaque communautés, aussi petite et isolée puissent-elles être, pour des présentations et/ou événements communautaires. La tout dernière des expériences de déplacement que j’ai vécu qui était complètement nouvelle pour moi, c’est conduire une cargo van. Ça peut paraître banal mais ça me semblait tellement ridicule que ce fut l’une des expériences les plus étranges que j’ai vécu sur la route, et on sait tous que j’en ai vécu de toutes les sortes! Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour se présenter à des ateliers avec tout l’équipement nécessaire.
Mon emploi à ses hauts et ses bas. Une chose est certaine, c’est loin d’être ennuyant!
Shotgun Godin

No comments:

Post a Comment

Follow by Email