Tuesday, 5 December 2017

Une "wannabe" artiste

Je me suis laissée traîner plus ou moins volontairement par ma sœur pour prendre part à une soirée de peinture et vin. En temps normal, j’aurais probablement refusé une telle invitation mais ça lui permettait une soirée à elle, sans sa petite famille qui suit, c’était tout près de chez nous et ça se passait avec la gang de l’École Ola-Léger, école où j’ai passé mon enfance et membres du personnel avec qui j’ai travaillé à quelques reprises avant d’obtenir mon emploi à la CSR.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’avais un peu peur de faillir à la tâche. Je ne suis pas très artiste. J’aime doodler et la musique est l’art que je préfère pratiquer. La peinture… c’est tellement délicat. Tu fais une erreur et t’as beau essayé de la réparer, l’effet est gâché! En plus, je payais quand même un bon montant pour prendre part à l’exercice alors j’avais une pression supplémentaire pour qu’en bout de ligne je sois satisfaite du résultat.
Du départ, le dessin que nous ferions était déjà calqué sur la toile. Les couleurs n’avaient pas non plus besoin d’être mélangé alors moins de stress une fois de plus. L’ambiance était relaxe et conviviale avec ces gens qui m’ont vu grandir – enfin c’était le cas pour quelques-unes d’entre elles. Quand on s’est mis à peindre, là c’était un peu plus énervant. Le rythme était assez rapide car il fallait quand même compléter la toile en entier avant la fin de la soirée.

On a eu des doutes. On a fait des petites erreurs. On a ri pas mal! Je n’ai pas pensé plus qu’il fallait à prendre des photos du processus moi-même, à part sur snapchat mais je ne les ai pas sauvés… Alors vous voyez le produit fini et une photo du processus prise sur le Facebook de « Peinture Tatoile » l’organisme – si on peut appeler ça ainsi – qui coordonne les soirées de peinture sociale comme celle que j’ai vécu.
Ça m’a un peu donné le goût de m’y mettre. Un peu de papier carbone, voler un chevalet à mon père et quelques couleurs de base et je pourrais me mettre à la peinture de temps en temps. Ça va attendre que je me loge, question d’avoir l’espace pour m’installer confortablement. Ça risque par contre de devenir un autre hobby pour lequel je ne m’accorderai pas assez de temps. Aussi bien être honnête!

No comments:

Post a Comment

Follow by Email