Monday, 4 July 2016

Jeux de l'Acadie 2016

J’ai eu la chance, je dirais même le privilège, de participer à la 2e édition du tournoi d’improvisation 14 ans et moins aux Jeux de l’Acadie du 30 juin au 2 juillet dernier. Cette année, c’est chez moi, à la Polyvalente Louis-Mailloux de Caraquet que les équipes de partout dans les Maritimes se sont donné rendez-vous.
Vous vous souviendrez que j’avais parlé l’année dernière des Jeux de l’Acadie à Charlottetown. (N’hésitez pas à revisiter si ça vous chante : http://diaryofashotgun.blogspot.ca/2015/07/jeux-de-lacadie-part2.html). L’année dernière les 6 délégations du Nouveau-Brunswick et celle de l’Île-du-Prince-Édouard étaient présentes pour un total de 7 équipes. Pas mal du tout pour une première édition et nous avons jeté de très bonnes bases pour les années à venir. On l’a senti et pas juste un peu la semaine dernière alors que 9 délégations étaient représentées! Les équipes de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador se sont joint à la partie pour nous divertir. Il est primordial d’ajouter ici que nous avions 9 équipes présentes sur un maximum de 9. Ce simple fait m’a remplie de fierté. J’ai encore de la difficulté à exprimer à quel point je suis contente de voir l’improvisation prendre de plus en plus de place dans le développement culturel et identitaire en Acadie. 
Les 9 délégations participantes
Nous étions tous persuadés que l’ajout d’un volet culturel aux Jeux de l’Acadie aurait un impact quasi immédiat sur l’engouement face à la discipline qu’est l’improvisation à travers la province. Nous avions évidemment raison de prédire un tel effet mais je sais que *je* ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi important et rapide. Passer de 7 à 9 équipes présentes est déjà un signe définitif, mais on n’a qu’à penser aux jeux régionaux qui ont eu lieu pour voir que chaque région reconnaisse que notre discipline a sa raison d’être aux Jeux et que ses bienfaits sont nombreux pour les gens qui la pratique. Le nombre d’école participante aux régionaux a augmenté et nos officiels continuent à se faire approcher pour que plus d’équipes voient le jour. Un autre point qui est important à souligner est l’amélioration des équipes d’une année à l’autre. Je poserai le focus ici sur l’équipe de l’IPE qui était hôtesse l’année dernière. Nous avons clairement été témoin de l’impact qu’a pu avoir une exposition directe au spectacle pour le développement de ses joueurs. L’équipe de l'IPE a évolué au courant des jeux 2015. Timide est insécure à leur début, ils ont pris leur place au fur et à mesure dans le spectacle. Cette année, les voir se démarquer autant pendant les rondes préliminaires et de classement à Caraquet était inspirant. Leur victoire en final n’est en fait que la cerise sur le sundae, le fruit de leur grandiose effort récompensé par les grands honneurs.
Une autre chose m’a frappé cette année, c’est le fait que la foule était au rendez-vous. Plus que juste la délégation en jeu qui invitait ses membres à être présent, on a plutôt vu des gens vivre un intérêt grandissant envers la discipline. Des membres du public nous posaient des questions, nous ont remercié pour donner de notre temps pour le développement des jeunes et ont fait les éloges du spectacle que les équipes ont offert. Les gens qui attendaient avec impatience de pouvoir entrer dans l’auditorium entre deux impros me faisaient sourire pour toutes les bonnes raisons. Voir des gens être forcé de demeurer debout pour la pleine durée du match samedi matin me donnait des frissons. Salle comble pour tous les matchs ce jour-là. Mais quelle visibilité ça nous apporte! J’ai encore des frissons à y repenser.

Je souhaite sincèrement avoir la chance de voir et revoir les jeunes des 6 délégations néo-brunswickoises s’intégrer au sein des équipes des écoles secondaires dans le futur. Je dois par contre admettre que mon souhait le plus grand est de voir les jeunes de la Nouvelle-Écosse, de l’Île et de Terre-Neuve s’approprier cette discipline et devenir des ambassadeurs chez eux. C’est peut-être rêver trop grand, mais j’aimerais un jour voir un événement d’improvisation où se rencontreraient des équipes de niveau secondaire provenant de toutes les provinces Maritimes. Ces jeunes vivent déjà la passion et ne peuvent faire autrement que de continuer à évoluer grâce aux Jeux de l’Acadie, mais quel potentiel gâché si ceux-ci ne peuvent plus prendre part à des événements d’impro une fois âgés de plus de 15 ans. Ça risque de prendre bien du temps mais les Jeux de l’Acadie nous aident à jeter les bases pour qu’un tel tournoi puisse un jour avoir lieu. C’est un rêve oui, mais pas si fou et lointain que ça j’en suis certaine!
Pour revenir au tournoi de la semaine dernière, j’aimerais profiter de la tribune que je m’accorde à moi-même pour remercier sincèrement Isabel et Randy pour le temps et l’énergie que vous avez employé pour assurer le succès de l’événement. Cette deuxième édition s’est extrêmement bien déroulée et on doit cela à votre dévouement et votre grand professionnalisme. Merci à toute l’équipe d’officiel pour votre efficacité, pour les bons moments et les fous rires! Enfin…
MERCI AUX ÉQUIPES!! Vous êtes tous et chacun extraordinaire! Vous donnez un nouveau souffle de vie à une discipline à laquelle je tiens tellement et je vous en suis extrêmement reconnaissante. Continuez votre beau parcours, prenez votre place, profitez du fait que vous êtes tous uniques mais unis par la passion du spectacle. Bienvenue dans notre monde. Bienvenue dans notre grande famille. J’espère que vous vous y plairez et qu’on aura la chance de se côtoyer à nouveau dans un futur proche.

Longue vie à l’impro! Longue vie au volet culturel! Longue vie aux Jeux de l’Acadie!
Shotgun Godin

No comments:

Post a Comment

Follow by Email