Saturday, 21 January 2017

Mon expérience avec les sports d’hiver...

...Ou devrais-je plutôt appeler cet article mon manque d’expérience avec les sports d’hiver. Je ne suis pas fan de l’hiver parce que c’est un temps très mort pour moi. Je ne suis pas adepte d’un sport ou d’une activité typiquement hivernale alors je reste cloisonnée à l’intérieur, au chaud, à écouter des films ou à jouer des jeux de société, etc. Rien de mal là vraiment, mais pourquoi suis-je fait ainsi? Tu croirais qu’une fan de hockey serait partante pour patiner régulièrement… Eh ben non!

Une chose que je regrette quelque peu, c’est mon incapacité à patiner de service. J’aimerais être capable de me déplacer avec grâce et aise sur la glace mais ce n’est pas le cas. Je n’ai jamais appris à partiner à un jeune âge et je n’y vais pas assez régulièrement pour apprendre maintenant. Je n’en demande pas trop non plus : juste être plus confiante, pouvoir prendre de la vitesse et, surtout, pouvoir m’arrêter au lieu de me laisser tomber ou de m’agripper à la bande. Pour être honnête, le but ultime pour moi serait être capable de jouer au hockey. Pas de compétition mais entre amis après avoir loué une glace. Ce serait tellement trippant! Ma volonté n’est juste pas assez forte pour justifier l’achat de meilleur patin que ce que j’ai présentement et de visiter des patinoires plus régulièrement pour enfin apprendre une bonne fois pour toute.
Devinez à qui je m'associe dans cette image...
Le ski? La planche à neige? Je n’en ai même jamais fait. C’est peut-être ce qui me puzzle le plus de mon enfance. Nous avions des skis à la maison et mes parents m’ont déjà dit qu’ils en faisaient, alors pourquoi ne nous ont-ils jamais emmené sur les pentes? J’aimerais vraiment essayer de descendre une pente à un moment donné mais en même temps, l’idée me terrifie! En plus, j’aurais peur d’être un boulet pour les personnes qui m’accompagneraient comme je devrais me tenir sur les pentes débutantes et que j’aurais constamment besoin d’aide à me relever et à reprendre courage. Ce genre d’activités me semble bien difficile à entreprendre plus tard dans une vie. Ça s’apprend sûrement à tout âge mais mon dieu que ça doit être difficile plus tu avances dans le temps.
J'aurais probablement l'air de ça mais je serais cramper de rire au moins!
Alors qu’est-ce qu’on faisait en hiver chez nous? Deux choses vraiment. La première était simplement des jeux autour de la maison comme construire/sculpter des structures de neige et de glace. Faire des forts pour des batailles de neige, des tunnels et igloos dans laquelle on se cachait (c’était plutôt dangereux aussi!) et glisser avec des crazy carpets et des trois-skis (je viens juste de découvrir qu'on appelle ça des snow racers) sur les bancs de neige qui étaient immenses entre notre maison et celle du voisin. On ne manquait pas d’imagination et on en passait du temps dehors avant que je fesse l’adolescence! 
La cadillac mon homme!
La deuxième chose est celle qui me faisait aimer l’hiver dans ce temps-là : le Skidoo! On partait pour des journées entières, des fois même des fins de semaine! Les trails ne finissaient plus, les paysages étaient incroyables, la vitesse, les amis de famille, les camps avec les poutines et les chocolats chauds. J’ai des souvenirs vivides de nos retours à la maison : nous descendions nous changer à la cave près du foyer. On bougeait lentement doigts et orteils pour les dégeler. On prenait la neige accumulée sur nos manteaux et mitaines puis les lançait sur le foyer pour la voir fondre et s’évaporer. L’odeur distincte que nous avions suite à une journée de randonnée - un mix de gaz, huile et sueur j’imagine… ça sonne déplaisant mais vraiment c’était réconfortant. Ça c’était mes hivers de jeunesse.
On avait un Polaris pas ma comme celui-ci et un Bombardier.
Ça explique sûrement pourquoi on n’avait pas le temps pour toutes les autres activités typiques en hiver. Autant que j’aurais aimé apprendre à patiner, autant je n’aurais pas voulu perdre une seconde sur les pistes en famille. Ce sont des souvenirs que je chérirai toujours!

Et vous, vos hivers d’enfance, ça avait l’air de quoi?
Snowgun Godin

No comments:

Post a Comment

Follow by Email